Formation de base

L’alphabétisation et la formation de base dans les commissions scolaires

Chaque année, des milliers d’adultes (16 ans et plus) bénéficient de divers services de formation dans les commissions scolaires. Selon les données provenant du Portail informationnel du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), le nombre de personnes inscrites en 2011-2012, dans les commissions scolaires, était de 191 148 personnes. En alphabétisation et au présecondaire, on dénombrait 21 741 inscriptions.

Que ce soit dans un centre d’éducation des adultes, en entreprise ou en collaboration avec un organisme du milieu, le personnel des commissions scolaires offre des formations axées sur les besoins des individus et des communautés. Les programmes de formation et les services implantés au fil des ans permettent de fournir aux personnes peu alphabétisées des outils appropriés afin qu’elles puissent se donner un avenir meilleur au sein de notre société.

Qu’entend-on par alphabétisation?

Selon le Régime pédagogique de la formation générale des adultes :

« L’alphabétisation a pour but de permettre à l’adulte :

  1. d’accéder, le cas échéant, à d’autres services de formation;
  2. d’augmenter ses capacités dans différents domaines d’apprentissage;
  3. d’exercer ses rôles familiaux et sociaux. »

Les programmes d’alphabétisation sont offerts à temps plein ou à temps partiel. Ils sont axés sur l’apprentissage de la lecture, de l’écriture, du calcul de base et de l’informatique.

Qu’entend-on par formation de base, formation de base commune et formation de base diversifiée?

Selon le MELS, la formation de base correspond au curriculum menant à un premier diplôme, soit un diplôme d’études secondaires (DES) ou d’études professionnelles (DEP). Le but de la Politique gouvernementale sur l’éducation des adultes et la formation continue (2002) est de permettre à tous les adultes québécois d’accéder à un premier diplôme et d’acquérir ainsi une solide formation de base.

La formation de base se divise en deux niveaux, soit :

  1. la formation de base commune, qui correspond aux programmes d’études de l’alphabétisation, du présecondaire et du premier cycle du secondaire;
  2. la formation diversifiée, qui correspond au 2e cycle du secondaire.

La Journée internationale de l’alphabétisation

Dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation qui a lieu le 8 septembre 2010, le comité de formation de base de la TRÉAQFP a préparé un document qui met en valeur les services et l’approche des commissions scolaires dans le domaine de la formation de base et en particulier de l’alphabétisation.

Outre quelques données statistiques, le document Le réseau des commissions scolaires, à l’écoute des besoins des personnes peu alphabétisées résume les interventions du personnel des commissions scolaires pour venir en aide aux personnes peu alphabétisées. Il contient aussi des témoignages d’élèves ainsi que la définition de l’alphabétisation et de la formation de base.